✍ Son visage

Nous rencontrons tellement de personnes chaque jours ; de la boulangère qui nous souhaite une excellente journée, au libraire, de la vieille dame dans le métro, à l’homme qui nous laisse traverser sur le passage piéton.

Aucune de ces personnes ne nous marquent réellement. Elles sont juste de passage, elles nous adressent un regard, un sourire poli, rien de plus.

Et puis, un jour, nous rencontrons une personne en particulier. Nous l’apercevons de loin, nous ne ne discernons pas encore les traits de sa silhouette. Nous, nous ne sommes qu’une enveloppe corporelle qui passe devant ses prunelles, sans rien attendre en retour. Mais lui, lui nous adresse un mot.

Bonjour.

Un simple mot. Parfois si difficile à prononcer. Nous relevons nos yeux vers les siens et son regard céruléen nous hypnotise comme jamais rien d’autre ne l’avait fait auparavant. Nous nous retrouvons propulsé au fond de l’océan sans aucune envie de remonter à la surface. Nous ne manquons pas d’air ; nous avons le souffle coupé, mais nous respirons enfin, comme pour la première fois.

Toi. Toi, tu lui réponds. Bonjour. Un simple mot. Pourtant si difficile à prononcer. Il peine à sortir comme s’il était coincé au fond de ta gorge. Tu es incapable de le prononcer dans un débit correct et tu te dis qu’il n’a même pas du t’entendre.

Tu dis que tu as un mental d’acier, que tu n’as peur de rien, mais tes mots… Tes mots, personne ne les entends.

Son visage est déjà flou dans notre esprit. Ce n’était qu’une autre silhouette que l’on croise, quelqu’un de passage, qui a embelli notre paysage durant un court instant.

Pourtant, toi. Toi, tu as l’impression que tu ne pourras jamais l’oublier. Tu veux ancrer chacun de ses traits dans ta mémoire. Tu n’as échangé qu’un unique regard – ou peut-être deux lorsque tu te demandes si ce n’était pas déjà ce même inconnu que tu avais brièvement croisé une semaine plus tôt. Une salutation maladroite et un plongeon forcé dans une vaste étendue d’azur. Tu n’as pas envie de remonter à la surface, les bas-fonds te paraissent bien plus intéressants. Eux ont la chance de pouvoir faire battre ton cœur.

Maintenant, tu le sais. Tu sais que même dans la guerre, il y aura toujours une chose qui surpassera tout le reste. Ça s’appelle l’amour. Et rien n’est plus beau.


Note personnelle :

J’ai rédigé une première version de cet écrit le 3 décembre 2016 et j’ai retravaillé ce texte le 27 août 2016 parce que je trouvais cet écrit bien trop maladroit. Je pense qu’une part de cette maladresse se fait toujours ressentir, ou peut-être pas, je ne sais pas…

Si j’ai écris ce texte, c’est parce que je ressentais ce besoin de décrire mon ressenti lorsque j’ai croisé la route de cette personne en particulier. Son visage est toujours dans ma mémoire et j’espère ne jamais l’oublier. Je me surprends aussi à espérer que lui non plus n’oubliera pas le mien.

Publicités

3 réflexions sur “✍ Son visage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s