💋 Chapitre 16

Chapitre 16

Hanna essuya une larme de rage qui venait de coulée le long de sa joue sans même qu’elle ne s’en rende réellement compte. Elle râla intérieurement contre elle-même avant de pousser violemment la porte des toilettes. Elle observa son visage dans le miroir pendant un long moment, plongeant ses yeux dans ceux de son propre reflet.

— Hanna ? C’est toi ? l’apostropha une voix derrière son dos.

Elle regarda derrière son épaule grâce au miroir. Une des filles cheerleaders se tenait derrière elle, le regard quelque peu inquiet.

— Tu es ? questionna Hanna.

— Je suis Sara Donovan.

— D’accord…

Hanna se retourna et s’appuya contre le meuble des lavabos. Elle croisa ses bras contre sa poitrine et observa la cheerleaders. Son visage lui semblait familier, mais elle ne se rappelait pas d’où elle l’avait déjà croisée.

— Je peux faire quelque chose pour toi ? demanda poliment Hanna.

— J’aime bien tes boucles d’oreilles, complimenta-t-elle.

— Merci, mais ça ne répond pas à ma question.

Hanna passa une main sur les créoles dorées qui pendaient sous son lobe. Sara esquissa un sourire qui semblait faux. C’est à ce moment précis que Hanna se rappela d’où elle l’avait déjà croisée.

— Je t’ai vu avec Theo vendredi soir.

— Et alors ?

— Et alors, j’aimerais que tu laisses tomber l’affaire. Theo est à moi.

Hanna fronça les sourcils. Elle scrutait Sara afin de déterminer si elle était sérieuse ou si elle lui faisait une blague. Hanna devina rapidement la réponse à sa question intérieure et éclata d’un bruyant rire.

— Il n’y a rien de drôle dans ce que je viens de te dire ! lâcha Sara d’un ton sec.

— Tu es drôle, Sara. Tu te donnes un petit air de princesse timide, toute gentille. En vérité, tu es une vraie pétasse ! Theo n’appartient à personne. Ce n’est pas un jouet ! Et nous sommes amis depuis longtemps. Je n’arrêterai surement pas de lui parler parce que tu es venu faire ta grande devant moi.

— Theo est au lycée depuis la semaine dernière ! Ne me fais pas croire que tu es amie depuis longtemps avec lui. Parce que c’est moi qui vais rire, cette fois !

Hanna éclata de nouveau d’un profond rire qui lui fait couler des larmes de joie.

— Sara, renseigne-toi. Theo est peut-être revenu au lycée la semaine passée, mais ça ne fait pas de lui un nouveau… nouveau. Enfin, tu ne sembles pas vraiment le connaître.

— Ce que je veux dire, c’est qu’une fille toi ne peut pas être amie avec quelqu’un comme lui. Et bien sûr que je le connais ! Mieux que toi !

Hanna repensa à la photo qu’elle avait laissée dans son casier. Elle aurait aimé l’avoir avec elle afin de l’exposer devant le regard froid que lui lançait Sara.

— Si c’est vraiment le cas, tu me permettras de jouer à un petit jeu ? Première question…

Hanna croisa ses mains devant elle, prête à appuyer sur un buzz rouge imaginaire.

— Quel est la profession de ses parents ?

Sara resta muette un moment. Elle observa les mains de Hanna avant de relever ses yeux vers celui de l’adolescente qui ne décrochait pas de son sourire moqueur.

— Sa mère est infirmière.

— Bravo ! ironisa Hanna. Tu as un point !

— Je n’ai pas fini ! coupa sèchement Sara. Son père ne travaille plus. Il est à la maison.

Hanna laissa tomber ses bras le long de son corps. Son sourire se dissipa doucement. Elle observa Sara qui semblait fière de cette réponse.

— Est-ce que c’est lui qui t’as dit ça ? demanda-t-elle calmement.

— Oui ! Tu vois, je le connais plus que toi.

— Tu as raison, mentit Hanna. Tu le connais mieux que moi.

Sara esquissa un sourire victorieux. Hanna secoua la tête avant de tourner les talons et de quitter les toilettes. Elle marcha dans les couloirs vides, perdue dans ses pensées lorsqu’elle percuta de plein fouet un corps musclé. Elle perdit l’équilibre, mais fut rattrapée de justesse. Hanna releva ses yeux alors qu’elle restait chamboulée par sa dispute avec ses amies et sa conversation avec Sara.

— Theo ? demanda-t-elle sans réellement l’interroger.

— Tout va bien ? questionna-t-il en lâchant son bras qu’il venait de rattrapé.

— Ca va. Je viens de croisé ta copine, répondit-elle en esquissant un petit sourire.

— Ma… copine ? Quelle copine ?

— Sara Donovan. Tu oublies le nom de ta propre petite amie ? C’est du joli. Heureusement qu’elle n’est pas là pour t’entendre.

— Arrête, râla-t-il. Ce n’est pas ma petite amie. On n’est même pas amis, elle et moi. Je la considère comme le chewing-gum que tu n’arrives pas à enlever de ta chaussure.

Cette comparaison arracha un grand sourire à l’adolescente qui se retenu pour ne pas éclater de rire.

— Elle m’a demandé de lâcher l’affaire avec toi.

— Je vais devoir lui parler, s’agaça-t-il. Elle s’est clairement fait des films.

Theo haussa doucement les épaules. Il passa nerveusement une main sur sa barbe naissante tout en scrutant Hanna.

— Ca va ? demanda-t-il dans un murmure.

Hanna perdit son sourire. Elle haussa les épaules en lâchant un « oui » qui resta bloqué au fond de sa gorge. Aucuns sons ne sortirent de ses cordes vocales et elle se sentit idiote durant un court instant.

L’adolescente regarda autour d’elle. Le couloir se remplissait de plus en plus d’élèves. Sara pourrait certainement débarquer de nulle part et les interrompre. Elle imagina brièvement Sara lui sauter dessus et se mettre à lui arracher les cheveux. Un combat de poule en plein milieu du couloir. Sauf que Sara était un poussin. Cette pensée arracha un rire nerveux à Hanna qui releva ses yeux vers le visage inquiet de Theo.

— Viens, souffla-t-elle.

Hanna attrapa le bras de Theo et l’attira dans la première salle de cours qui était vide. Elle referma la porte derrière eux et se laissa glisser sur le sol, appuyée contre cette dernière. Theo s’accroupit face à elle, son regard s’inquiétait de plus en plus.

— Je me suis disputée avec Riley. Ensuite, avec Jana. Puis ta fausse copine est venue me parler comme si tu lui appartenais et qu’elle avait tous les droits sur toi…

— Tu es Hanna Sampson, ne te laisse pas démonter par une cheerleaders.

Hanna éclata de rire. Elle lui donna un petit coup de poing indolore sur son épaule. Theo mima d’avoir mal en se penchant vers l’arrière avant d’éclater de rire à son tour. Les deux adolescents se redressèrent et se firent face silencieusement durant quelques minutes.

— Merci pour ton conseil. Et surtout merci pour… vendredi ou plutôt samedi. Je n’ai pas pris le temps de te remercier, mais…

— Tu n’as surtout pas eu le temps, rectifia-t-il en l’interrompant.

— C’est vrai, sourit-elle doucement. Encore désolée à propos d’Emma. Tu sais comment elle peut être par moment…

Hanna se rappela de la façon dont Emma les avait trouvés sur le gravier devant la maison. Ils étaient dans les bras l’un de l’autre, assis par terre, ce qui l’avait poussé à demander des explications qu’elle n’écouta même pas. Emma avait demandé à Theo de partir rapidement et comme il ne l’avait pas fait assez vite à son goût, essayant d’expliquer la situation, elle avait commencé à lui donner des petits coups.

— Je lui ai tout expliqué et elle s’excuse. Elle a réagit au quart de tour parce que j’ai fait une connerie la première fois qu’on s’est revu, expliqua tristement Hanna.

L’adolescente baissa brièvement les yeux avant de les relever. Theo fronça les sourcils en l’interrogeant d’un geste du menton.

— J’ai un peu abusé de la boisson et, avant que tu ne dises quoique ce soit, Emma m’a déjà fait la morale et j’ai compris la leçon.

— Je n’allais rien dire. Je suis désolé, Hanna. Je sais que ça ne change rien, mais…

— Tais-toi.

Hanna déposa son index contre les lèvres de Theo. Il se sentit chamboulé par ce geste et referma ses lèvres doucement contre la peau de son amie. Ils restèrent quelques minutes dans cette position avant qu’elle ne laisse retomber sa main sur son épaule puis se jeta entièrement dans ses bras et serra son étreinte.

La sonnerie retentit bruyamment, interrompant l’étreinte des deux amis. Hanna se détacha doucement de Theo et lui adressa un sourire timide qu’il lui rendit. Sans un mot, elle quitta la salle de cours. Hanna tourna son visage de gauche à droite avant de se diriger vers son casier.

— Hanna ! Tu es là ! Je t’ai cherché partout !

L’adolescente se retourna vers Allison qui courait vers sa direction. Elle se retrouva rapidement dans ses bras.

— Ca va, Allison. Je vais bien, rassura-t-elle en esquissant un faible sourire.

— Riley et Jana sont vraiment idiotes ! râla-t-elle en se détachant de son amie.

— Je ne veux pas que tu fasses un choix entre elles et moi.

— Je suis assez grande pour avoir ma propre opinion. Et je pense sincèrement qu’elles ont réagi comme deux idiotes.

— Peu importe. Je ne veux plus parler d’elles, d’accord ?

— D’accord, affirma Allison en souriant.

Allison tourna son visage vers Theo. Son sourire se dissipa doucement avant de scruter Hanna qui avait son visage plongé dans son casier.

— Avec tout ça, tu ne m’as pas expliqué de quoi avez-vous parlé avec Theo à la soirée ?

Hanna se redressa doucement et esquissa un sourire.

— Je suis trop faible. Il m’a tellement manqué que je suis prête à lui pardonner tout le mal qu’il m’a fait en partant.

→ Épisode suivant

Publicités

5 réflexions sur “💋 Chapitre 16

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s