💋 Chapitre 19

Chapitre 19

Theo Ă©tait retournĂ© dans le vestiaire le premier, sans prendre en considĂ©ration les appels du coach. Il jeta rageusement son t-shirt de sport contre le banc avant d’entendre ses coĂ©quipiers entrĂ©s Ă  leurs tours. Tous tiraient des tĂȘtes jusqu’à par terre. Pour cause, ils avaient lamentablement perdu leur match.

— Les gars, on se rattrapera la prochaine fois. Perdre un match ne dĂ©finit pas toute la saison, s’exclama Ryan.

— On en a gagnĂ© aucun depuis le dĂ©but, renchĂ©rit Caleb.

— On va se rattraper. Il ne faut pas perdre espoir.

Le capitaine essayait de se montrer rassurant et motivant, mais tout le monde savait que l’équipe n’avait pas le niveau.

— Pas perdre espoir, railla Theo entre ses dents.

Theo croisa le regard de Ryan qui le fusilla. Il ne rajouta rien, se contentant de se changer afin de partir d’ici au plus vite. Il s’apprĂȘta Ă  quitter le vestiaire lorsque l’épaisse main de Travis le retenu. Il s’approcha de son oreille.

— T’aurais dĂ» accepter mon offre, t’aurais Ă©tĂ© plus performant, murmura-t-il.

Theo lui jeta un regard sombre avant de se détacher de son emprise et quitter rageusement la piÚce.

Hanna Ă©tait restĂ©e dans les gradins alors que le public quittait la piĂšce avec des visages attristĂ©s pour certains, heureux pour ceux de l’équipe adversaire. Hanna tripotait ses cheveux et se mordillait la lĂšvre infĂ©rieure. Elle Ă©tait restĂ©e assise jusqu’à ce que retrouvĂ© totalement seule. La porte d’issue de sortie par laquelle sortait le public claqua dans un Ă©cho qui la fit sursauter.

— Tu ne t’en vas pas ? Tu veux rester dormir ici, peut-ĂȘtre ?

Hanna releva les yeux vers Brooke qui grimpait les quelques marches qui les sĂ©paraient. La capitaine des cheerleaders s’était dĂ©jĂ  changĂ©e. Ses cheveux Ă©taient encore humides, laissant quelques gouttes d’eau tombĂ©e sur le sol.

— J’attends Theo, avoua-t-elle.

Brooke esquissa un sourire en inclinant son visage vers la gauche. Hanna n’avait pas peur d’ĂȘtre honnĂȘte avec elle, plus maintenant. Plus depuis qu’elles se parlaient assez rĂ©guliĂšrement, plus depuis la soirĂ©e qui avait ruinĂ© son amitiĂ© avec Riley.

Elle pensa briĂšvement Ă  sa meilleure amie qui ne lui avait pas daigner lui adresser le moindre coup d’Ɠil pendant qu’elle encourageait niaisement Caleb. Riley n’avait jamais rien compris au basket-ball, mais elle agissait dĂ©sormais comme si elle adorait ce sport. La situation aurait pu faire rire Hanna dans d’autres circonstances. Pas dans celles qui consistent Ă  la voir si Ă©loignĂ©e de celle qu’elle considĂ©rait comme sa sƓur.

— Tu n’es pas trop déçue ? interrogea Hanna.

La capitaine des cheerleaders regardait le bout de ses baskets, ses mĂšches chĂątaines tombaient devant ses yeux. D’un simple geste de la main, elle les renvoya en arriĂšre et se redressa par la mĂȘme occasion.

— Je suis déçue Ă  propos de beaucoup de choses, confia-t-elle en tournant son visage vers Hanna.

Hanna passa un bras autour des Ă©paules de sa nouvelle et Ă©tonnante amie. Brooke posa son visage au creux de son cou et resta silencieuse un moment. Elle se redressa lorsqu’elle entendit la porte menant au vestiaire des garçons s’ouvrirent et se claquer violemment.

— Il est là, annonça-t-elle à Hanna.

Brooke descendit rapidement les quelques marches. Elle salua rapidement Theo et lui dĂ©signa Hanna d’un geste de la main avant de quitter le gymnase. Theo releva les yeux vers son amie qui s’était levĂ©e et descendait en sa direction. Elle lui esquissa un faible sourire avant de le serrer rapidement dans ses bras.

— Ca va ? demanda-t-il.

— Et toi ?

Theo baissa les yeux. Il Ă©tait déçu de l’issu de son premier match et cela ne pouvait Ă©chapper Ă  personne, surtout pas Ă  Hanna qui le connaissait par cƓur. Elle Ă©tait celle qui pouvait lire en lui comme un livre ouvert. Lorsque quelque chose n’allait pas, quelque chose au fond d’elle le ressentait.

— Ne sois pas déçu de ta prestation, murmura-t-elle.

Theo sentit sa main dĂ©licate relever son menton afin qu’il la regarde dans les yeux. Theo fut surpris de ce geste, mais ne la repoussa pas. Son cƓur se mit Ă  battre aussi fort et vite que lorsqu’il avait fait rebondir le ballon pour la premiĂšre fois devant le public du soir.

Theo profita de leur proximitĂ© pour observer son amie. Il avait dĂ©jĂ  remarquĂ© Ă  quel point son regard avait changĂ©, Ă  quel point les Ă©toiles avaient arrĂȘtĂ©es de brillĂ©es. Mais ce n’était pas la seule chose qui avait changĂ©e chez elle. Elle avait grandit, non seulement de quelques centimĂštres depuis l’an dernier, mais Ă©galement au niveau de sa personnalitĂ©. Le dĂ©cĂšs de ses parents l’avaient considĂ©rablement fait mĂ»rir. Il observa ses cheveux chĂątains qui encadraient son visage de quelques boucles.

Elle semblait ĂȘtre une fille banale, ce genre de fille que l’on ne remarque pas parmi la foule. Mais lorsqu’on la remarque, lorsque nos yeux daignent se poser sur cette fille, c’est tout notre monde qui se retrouve ĂȘtre chamboulĂ©. Elle Ă©tait peut-ĂȘtre physiquement banale, mais elle cachait certainement une beautĂ© indescriptible. Une beautĂ© mystĂ©rieuse et envoutante. Une beautĂ© qui nous rend aussi accro que l’on puisse l’ĂȘtre d’une drogue sans la destruction qui va avec.

Theo sortit de ses pensĂ©es qu’il sentit la chevelure de son amie lui chatouiller le menton. Il baissa ses yeux vers son amie qui venait de se blottir dans ses bras. Instinctivement, il posa un dĂ©licat baisĂ© sur le haut de son crĂąne et resserra l’étreinte.

— Les enfants, vous devez y aller maintenant.

La voix cassée du concierge les fit revenir à la réalité. Ils se redressÚrent en silence et saluÚrent le concierge qui commençait à nettoyer le gymnase. La température fraßche de la soirée fit frissonner Hanna. Theo lui attrapa doucement la main, comme un geste habituel.

— Tu es venue en voiture ? questionna-t-il.

— Non, Emma devait venir me rĂ©cupĂ©rĂ©e. Je pense qu’elle a oubliĂ©.

Hanna regarda tout autour d’elle Ă  la recherche du vĂ©hicule de sa tante. Elle n’aurait pas pu le manquer en vue de sa couleur verte criarde.

— Tu veux que je te ramùne ?

— Je veux bien.

Les deux adolescents se dirigĂšrent vers le vĂ©hicule. Ils s’engouffrĂšrent rapidement Ă  l’intĂ©rieur, mais Theo ne dĂ©marra pas tout de suite. Il voulait, en quelques sortes, profiter au maximum de la prĂ©sence de Hanna. Il avait besoin d’elle aprĂšs cette soirĂ©e dĂ©sastreuse. Il se trouva soudainement Ă©goĂŻste de penser cela alors que lorsque Hanna avait un rĂ©el besoin, un besoin beaucoup plus grave, il avait tout simplement disparu.

— Vous ĂȘtes amies, Brooke et toi ?

— Amies est un grand mot, rĂ©pondit Hanna dans un demi-sourire. Je discute avec elle depuis sa soirĂ©e. On parle de choses vraiment profondes et intelligentes. En fait, Brooke est un peu la rĂ©incarnation humaine et vivante de mon journal intime.

— Quand tu Ă©tais petite, tu avais donnĂ© un nom Ă  ton journal intime. Tu t’en souviens ?

Theo esquissa sourire que lui rendit Hanna.

— Cookie, si je me souviens bien, rajouta-t-il.

— Cookie ? rĂ©pĂ©ta-t-elle en plongeant dans ses souvenirs. Ca doit ĂȘtre pour ça que j’appelle Brooke, Brookie
 Un mixte des deux.

Elle Ă©clata d’un petit rire joint Ă  celui de son ami. Un rire sincĂšre qui leur fit briller les yeux Ă  la lueur de la pleine lune accrochĂ©e dans le ciel obscur. Hanna stoppa son rire en mĂȘme temps que Theo. Ils plongĂšrent leur regard l’un dans celui de l’autre en silence.

Hanna ouvrit la bouche avant de la refermer aussitĂŽt. Elle souhaitait prononcer quelque chose, mais aucuns sons ne sortaient de sa bouche. Elle se sentit stupide en apercevant son reflet dans le carreau du cĂŽtĂ© oĂč Ă©tait assis Theo. Le jeune homme tourna son visage vers le sien. Il plissa les yeux, comme si une lumiĂšre l’aveuglait. Il observait Hanna en silence. Son cƓur se mit Ă  s’emballer dans sa poitrine avec tant d’intensitĂ© qu’il pouvait entendre les battements de son cƓur Ă  l’intĂ©rieur de sa boite crĂąnienne.

Il y a encore deux semaines, Theo imaginait sa retrouvaille dĂ©sastreuse avec Hanna. Il imaginait les vases jetĂ©s Ă  la figure, se brisĂ©s en milles morceaux Ă  ses cĂŽtĂ©s. Aujourd’hui, Hanna se trouvait assise Ă  ses cĂŽtĂ©s. Elle lui adressait des mots, des sourires et sa prĂ©sence. Elle Ă©tait lĂ  pour lui comme jamais il n’a pu l’ĂȘtre pour elle.

Theo sentit ses lĂšvres tremblĂ©es tandis qu’il observa Hanna recommencer le mĂ©canisme d’entrouvrir la bouche afin de parler. Sans rĂ©flĂ©chir, alors qu’il entendit le commencement d’un mot de la part de Hanna, il l’interrompit.

Il avait besoin de prononcer ces mots. Il ne savait pas ce que cela aurait comme impact dans l’esprit de Hanna, mais il se devait de les lui dire. Il se devait d’ĂȘtre honnĂȘte au moins pour une chose. Et il ne trouva pas mieux comme preuve de son impardonnable erreur que de lui dire ces sept petites lettres qui pouvaient tout changer, en bien ou en mal.

— Je t’aime.

→ Épisode suivant

Publicités

4 réflexions sur “💋 Chapitre 19

  1. histoirescecile13 dit :

    Hou la la ! j’ai vraiment adorĂ© ce chapitre. Les sentiments de nos deux hĂ©ros… Tout s’emballe subitement et pour notre plus grand plaisir ! Ce que je trouve bien dans ton histoire, c’est que tu ne brusques jamais les choses. Je veux dire par lĂ , tu prends ton temps. J’aime beaucoup. Nos deux amoureux ne le savent peut-ĂȘtre pas encore mais ils Ă©prouvent l’un vers l’autre exactement les mĂȘmes sentiments. C’est un amour profond. Ils ne se jettent pas l’un sur l’autre comme ça… C’est doux et Ă  la fois trĂšs romantique. Merci Alessandra pour ta jolie plume… GROS BISOUS !!

    Aimé par 1 personne

    • Alessandra dit :

      Merci beaucoup CĂ©cile ❀
      Je suis toujours trùs heureuse de connaütre ton avis, et je suis contente de voir que tu ne trouves pas les choses trop brusques 🙂
      Encore merci ❀ Gros bisouuus ♄

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s