✍ Minuit moins quart

Le ciel est noir dehors. Il n’y a pas une seule étoile visible. Certains disent que nos morts deviennent des étoiles pour veiller sur nous depuis là-haut. Alors, où es-tu ce soir ? Je ne te vois pas, je ne te vois plus.

Je suis assise sur le rebord de ma fenêtre. Troisième étage du bâtiment où mon appartement est situé. Enfin, quand je dis « mon appartement », je parle plutôt du logement où je vis avec ma mère et ma sœur.

Une légère brise vient dresser la pilosité de mes bras nus. Je ne porte qu’un t-shirt. Je n’ai pas froid. Je n’ai pas chaud non plus. Je ne ressens rien. Je ne ressens plus rien.

Lorsqu’un étoile cesse de briller, cesse-t-elle aussi de ressentir les choses ? Mais je ne suis pas encore une étoile. Vais-je devenir invisible lorsque j’en deviendrai une ? Vais-je manqué à quelqu’un ? A ma mère trop absente à cause de son boulot ? A ma sœur trop occupée avec son copain ?

Je me suis souvent demandé… Qu’est-ce qui fait que les hommes et les femmes continuent de vivre même après avoir compris que la vie n’a qu’une issue : celle de la mort. On prend notre première bouffée d’air, et puis on grandit dans un monde, une société que nous n’arrivons pas à comprendre. Nous étudions, pourquoi ? Nous travaillons, pourquoi ? Pour mourir ? C’est notre destinée alors pourquoi se faire chier à faire ces choses ? Qu’est-ce qui pousse les humains à vivre ?

Pourquoi certaines personnes aiment la vie et d’autres la détestent entièrement ? Pourquoi certains ont droit au bonheur, et d’autre pas du tout ? Pourquoi ne pourrions-nous pas simplement… ne pas exister ? Ne pas éprouver, toutes ces choses qui s’entrechoquent dans notre esprit. Pourquoi devrions-nous avoir conscience de la vie ? Ne pourrions-nous simplement pas être des enveloppes charnelles, une idée foireuse du créateur, qu’il s’agisse d’un gars assis sur les nuages ou de la science, peu importe. Je ne crois en rien. Je ne crois surtout pas en moi.

Si je ne trouve pas de but à ma vie, en trouverais-je un à ma mort ? Obtiendrais-je enfin mes réponses ? Te reverrais-je, là-haut ?

Troisième étage, le ciel est noir ce soir. Aucune étoile ne brille, ce soir. Mais que fais-je encore ici ? A crier au ciel, « ça suffit ! » ?

Ce n’est pas un appel au-secours. Je n’ai appelé personne.

Minuit moins quart, je pars.

Publicités

13 réflexions sur “✍ Minuit moins quart

  1. paulinelaloux dit :

    Magnifique ! ♥ Je ne sais pas ce que je peux dire d’autre… Je suis impressionnée par les mots que tu emploies dans tes textes et tout particulièrement dans celui-ci. C’est drôle parce que j’ai lu ton texte il y une 30 minutes et je me suis laissée le temps pour trouver quelque chose à te dire, mais je perds vraiment mes mots. Les questions que tu poses dans le texte sont tellement vraies et demande une réelle réflexion. J’adore cette métaphore que tu fais de notre vie avec celle de l’étoile. C’est tellement beau. Tu traites un sujet triste et compliqué avec beaucoup de poésie. J’adore ce genre de texte qui remet tout en question, j’adore ce genre de questions que l’on se pose comme ça, subitement, par hasard parce qu’on y pense à cet instant-là et curieusement on aimerait pouvoir y répondre. J’aime j’aime j’aime ♥ Gros bisous !

    Aimé par 1 personne

    • Alessandra dit :

      Waaaw quand je vois tes commentaires, je suis toujours à court de mot ❤
      Je suis super contente de voir que tu aimes ce texte, d'autant plus que je l'ai écrit très rapidement, sans même vraiment réfléchir à une ligne de conduite. Les mots, les réflexions, tout m'es venu d'un coup et de voir un tel avis après, ça fait extrêmement plaisir 🙂
      C'est sûr, on aimerait pouvoir y répondre, mais qui a donc la réponse ? Personne, je crois. Et quand j'y pense, parfois, ça me frustre totalement ^^
      Encore un grand merci, gros bisous ❤

      J'aime

      • paulinelaloux dit :

        Haha et dire que j’ai toujours l’impression d’écrire des moches commentaires ^^
        Et bien, ça ne m’étonne pas plus que ça que tu aies écrit ce texte comme ça, d’une traite ! C’est certainement pour ça que ton texte est aussi bon d’ailleurs 🙂 Le fait de laisser aller ton esprit, inscrire chaque mot l’un à la suite de l’autre comme ils viennent, écrire les questions au fur et à mesure qu’elles te passe par la tête,… Etc. Le fait d’avoir écrit ce texte de la même manière qu’il t’est passé par la tête donne une ambiance un peu floue… De la même façon que notre esprit est flou lorsqu’on se pose des questions comme celles écrites dans le texte. Ça évite ce côté contrôlé qui va à l’opposé de ces pensées qui viennent par hasard dans ton esprit et que tu ne contrôles pas. ^^ #MiniInterpretationDePauline… ♥ Je ne sais même si j’ai été clair dans les explications 🙂 En tout cas, j’aime beaucoup ce texte, un de mes préférés à vraie dire ♥

        Aimé par 1 personne

      • Alessandra dit :

        Haha pas du tout :p
        Haha t’en fais pas, c’était clair 😀 J’adore ta MiniinterprétationDePauline :p c’est vrai, en plus 🙂 ça donne aussi de l’authenticité au texte 🙂 c’est un peu venu comme ça quand j’écrivais Find a way, j’ai jamais vraiment réfléchi aux détails, tout venait spontanément ^^
        Ohhh carrément un préféré 😮 waaaw *-*

        Aimé par 1 personne

  2. histoirescecile13 dit :

    Un texte très profond où tu mets le doit sur l’existence de l’homme dans toute sa complexité. C’est normal que tu te poses toutes ces questions. Je le faisais à ton âge et figure toi je me pose toujours et encore les mêmes sempiternelles questions sur la vie… Ce texte n’est pas triste… il est juste réaliste… Bravo pour nous l’avoir partagé sur la toile Alessandra. Tu as vraiment ton style et c’est bien de te démarquer…Gros bisous et passe une bonne semaine

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s