💋 Chapitre 27

Chapitre 27

Hanna écarquilla les yeux de surprise face à la réponse de son ami. Allison ne lui avait pourtant pas dit se rendre avec Theo au bal. Elle lui avait même dit qu’elle n’avait pas encore trouvé la personne avec qui elle souhaitait s’y rendre. Hanna s’interrogea un rapide instant. Est-ce que son amie attendait avant de lui annoncer la nouvelle de peur de la froisser ? Pourtant, Hanna sait parfaitement bien qu’elle est très amie avec Theo. Ou peut-être avait-elle lu dans ses pensées les plus intimes qui dévoilaient son envie de se rendre au bal avec son ami d’enfance ?

— Elle n’a m’a rien dit cette après-midi, répondit Hanna d’une petite voix.

— C’est parce que j’attends le bon moment pour lui demander de m’accompagner.

Hanna poussa un soupir intérieur. Elle se sentit soulagée de savoir qu’Allison ne lui avait rien caché puisqu’elle n’était tout simplement pas encore au courant qu’elle aurait un cavalier pour la soirée.

— Pourquoi ? Tu es trop timide pour demander à une fille de t’accompagner ? demanda Dean.

Dean éclata solitairement d’un rire qui se voulait clairement moqueur. Emma ricana nerveusement avant de déposer sa main sur l’épaule de Theo.

— Elle acceptera, j’en suis certaine.

Emma lui adressa un clin d’œil puis quitta la pièce. Hanna resta muette durant quelques minutes. Quelque chose au fond d’elle la blessait. Elle aurait souhaité se rendre à cette soirée idiote avec Theo. Au lieu de ça, elle allait le voir avec l’une de ses meilleures amies.

Theo observa son ancien capitaine se tenir le ventre après avoir calmé son rire. Il poussa un soupir d’agacement devant le comportement enfantin de son aîné. Il se questionna sur lui, celui qu’il considérait comme son mentor. L’université et la reconnaissance l’avaient changé. Ou était-ce la présence de Hanna qui le rendait complètement idiot ? Theo s’interrogea silencieusement.

— Il se fait tard, non ? interrogea Dean après quelques instants, le ton sec.

Theo releva les yeux vers l’horloge accroché au mur de la cuisine. Les aiguilles montraient des chiffres romains indiquant vingt deux heures trente.

— Je ne vais pas tarder à rentrer, lâcha-t-il.

— Non, tu dois venir voir ma robe d’abord ! s’exclama Hanna en se levant d’un bond.

— Je vais venir la revoir aussi, intervenu Dean.

— Ah non, tu la verras le jour-J.

Hanna adressa un clin d’œil à Dean avant de donner une légère tape sur l’épaule de son ami afin qu’il se lève et la suive. Les deux adolescents de dix-sept ans grimpèrent les marches de l’escalier quatre à quatre avant de s’enfermer dans la chambre de Hanna. Sans en connaître la réelle raison, ils éclatèrent de rire en se laissant tomber sur le lit.

— Tu te moques de ton petit ami ? plaisanta Theo.

— Ce n’est pas mon petit ami.

— Tu l’aimais quand il était encore au lycée.

— J’étais une idiote, rétorqua Hanna.

Theo se plaça de profil en même temps que Hanna. Ils se regardèrent un long moment durant lequel Hanna ne cessait de souffler sur une mèche de ses cheveux châtains qui retombaient sur ses yeux.

— Attends, laisse-moi faire…

Theo plaça la mèche derrière l’oreille de Hanna. Il s’attarda un instant sur la joue rose de son amie tout en souriant.

— Tu n’étais pas censée me montrer ta robe ? questionna-t-il.

— Attends, c’est vrai que tu veux y aller avec Allison ?

— Et toi, tu y vas vraiment avec Dean ?

Ils se relevèrent dans un mouvement synchronisé. Les deux amis se placèrent en position assise au bord du grand lit de Hanna. Leurs mains s’effleurèrent brièvement avant qu’ils ne les replacent contre leurs cuisses, bredouillant des excuses inaudibles.

— Il m’a proposé de m’accompagner et je ne savais pas avec qui y aller, donc j’ai accepté…

— OK, montre-moi cette robe.

Theo changea de sujet afin de masquer le malaise qui grandissait de plus en plus à l’intérieur de lui. Il espérait que Hanna ne l’ai pas remarqué alors qu’elle se levait et ouvrait sa garde-robe. Elle en sortit une bâche de protection qu’elle ouvrit sur la robe achetée dans l’après-midi.

— Tadam ! s’exclama Hanna en plaçant la robe devant son corps.

Theo écarquilla les yeux en observant la longue robe de couleur bleu. Le décolleté formait un nœud noir au niveau de la poitrine alors qu’une légère ouverture montrerait la peau claire de Hanna au niveau du bas de son ventre. Elle retourna la robe afin de dévoiler l’ouverture en cœur que formait le dos.

— Elle te plait ? interrogea Hanna.

— Elle est magnifique, répondit Theo d’une petite voix.

— Et j’ai acheté ses chaussures pour mettre avec… OK, je sais ce que tu vas penser : ça fait superficiel d’acheter robe et chaussures, mais Brooke a insisté.

Hanna rangea la robe avant de sortir une paire d’escarpins de couleur argentée.

— Tu seras vraiment magnifique, complimenta Theo.

— Merci.

Hanna lui adressa un timide sourire qu’il lui rendit. Theo s’apprêta à parler lorsqu’il entendit quelqu’un frapper à la porte de la chambre de sa meilleure amie.

— Entrez ! s’écria Hanna.

La porte s’ouvrit sur Dean qui observa les deux amis. Son regard croisa de Theo resté assis sur le lit. Ses sourcils se froncèrent avant que les traits de son visage ne se détente.

— Désolé de vous interrompre. Theo, je voulais savoir si ça te disais qu’on aille faire quelques passes même s’il est tard ?

— Euh, d’accord… pourquoi pas.

— Super ! On prend ta voiture.

Dean quitta rapidement la chambre. Theo se leva et embrassa délicatement la joue de Hanna.

— On se voit lundi, sourit-elle.

Hanna referma la porte derrière les deux garçons. Elle entendit la porte de l’entrée se refermer et comprit qu’ils étaient partis. Theo roula jusqu’au parc près de la plage. L’adolescent fréquentait très peu ce parc puisqu’il n’habitait pas de ce côté de la ville, mais il appréciait sentir l’odeur salée de l’océan lorsqu’il venait.

— Depuis quand êtes-vous amis, Hanna et toi ? interrogea Dean en sortant du véhicule de Theo.

— Depuis dix ans, presque onze.

— Et vous n’êtes qu’amis ?

— Oui, affirma Theo, légèrement déboussolé par cette question.

Dean attrapa un ballon qui trainait sur le terrain. Il savait qu’il en trouverait toujours un ici. Lorsqu’il vivait encore dans cette ville, il avait l’habitude de venir tirer au panier tard dans la nuit, souvent pour réfléchir à son avenir.

— Pourquoi ? Ca te pose un problème ? questionna Theo en arrachant le ballon des mains de Dean.

Theo l’esquiva et tira un premier panier avant que son ancien capitaine ne récupère le ballon. L’adolescent écarta ses bras devant lui en signe de défense, mais Dean trouva tout de même le moyen de marquer un panier.

— Ca devrait m’en poser un ? interrogea l’aîné.

Il lança le ballon brusquement vers Theo qui l’attrapa machinalement. Il poussa un soupir avant de tirer un nouveau panier.

— Je ne sais pas… à toi de me le dire.

— Il n’y a aucuns problèmes ! s’emporta Dean.

— Tant mieux ! répondit le benjamin sur le même ton.

Theo laissa le ballon lourdement à ses pieds et s’approcha rapidement de son ancien mentor. Il le défia du regard un court instant avant que Dean ne ricane légèrement. Il le contourna et récupéra le ballon avant de tirer un panier qu’il manqua de peu.

— Tu devrais rentrer chez toi, lâcha Dean.

— Je dois te ramener, non ?

Dean approuva d’un rapide geste de tête avant d’envoyer le ballon rebondir un peu plus loin. Les deux garçons s’avancèrent vers le véhicule du plus jeune sans prononcer le moindre mot. Le voyage retour se déroula dans un silence pesant que Theo rompit en allumant la radio.

— Tu écoutes ce genre de musique ? railla Dean.

— Tu n’aimes pas le rock ?

— J’écoute plus de rap que… ça.

Theo hocha simplement la tête en silence. Dean s’amusait à zapper la plupart des musiques au bout de moins d’une minute, ce qui l’agaçait fortement, mais il ne releva pas. La tension entre eux était toujours palpable et il ne voulait pas en rajouter une couche. Surtout qu’il ne pouvait pas discuter les goûts musicaux de son aîné. Chacun aime ce qu’il aime et les goûts ne peuvent être critiqués. Theo détestait les personnes qui associaient le rock et le metal au satanisme.

— Je peux te poser une question ? demanda Dean avant de descendre du véhicule.

— Mon groupe préféré est Green Day.

— Pas à propos de musique, grimaça Dean. Et je n’ai aucune idée de ce qu’est Green Day.

— Tu n’aimes pas le rock, mais là c’est carrément être inculte. C’est quoi ta question ?

— Est-ce que Hanna est un peu ta pierre précieuse que tu ne veux pas partager ?

Theo écarquilla les yeux de surprise. Il s’attendait à toutes sortes de questions sauf à celle-là. Il ne répondit pas de suite, déboussolé autant par la question que par le regard insistant que lui lançait Dean.

— Ne le prend pas mal, rajouta-t-il. C’est juste que… J’ai l’impression que tu es très surprotecteur envers elle…

— Et c’est mal ? interrogea Theo en arquant un sourcil.

— Ca dépend…

— De quoi ?

— De jusqu’à où tu la surprotèges. N’oublie pas que c’est une grande fille.

— Je sais, soupira Theo en regardant devant lui, ses poignets posés sur son volant.

— Merci pour les quelques passes…

Dean sortit du véhicule et claqua la portière derrière lui. Il adressa un dernier signe de main à Theo avant de rentrer à l’intérieur. Theo l’observa faire avec un pincement au cœur. Il se rappelait des jours où c’était lui qui entrait dans cette maison comme si elle était la sienne. Il se rappelait de la chambre dans laquelle logeait certainement Dean en cet instant alors qu’elle était autrefois la sienne.

Il se rappela des installations du père de Hanna afin que cette chambre ressemble le plus possible à une chambre de garçon, comme s’il était son propre fils. Et dans un certain sens, c’était le cas. Il pensa à John en esquissant un sourire nostalgique. Le son de sa voix et celui de son rire bourdonnèrent dans ses oreilles.

Sa vision se changea sur son père biologique et son sourire qu’il trouvait faux et malsain. Une moue de dégout déforma le visage de Theo alors qu’il démarrait son véhicule et quittait la rue calme où habitait Hanna. Le retour de son père lui laissait un goût amer dans la bouche.

Désormais, l’adolescent n’espérait plus qu’une seule et unique chose. Il souhaitait plus que tout que la nouvelle épouse de son géniteur se rétablisse afin qu’il puisse quitter la ville au plus vite en prenant soin d’emporter dans leurs valises ses plus sombres secrets.

→ Épisode suivant

Publicités

5 réflexions sur “💋 Chapitre 27

  1. histoirescecile13 dit :

    Un bon chapitre dans lequel j’ai découvert que Dean n’était pas une personne si bien que ça. On aurait dit qu’il est quelque peu jaloux de Théo mais peut être que c’est juste une impression. J’ai hâte de lire le chapitre sur le fameux bal ! Gros bisous ma Alessandra ♥ ♥.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s