💋 Chapitre 29

Chapitre 29

— 3
 2
 1
 Bonne annĂ©e !

Des explosions bruyantes de lumiĂšres transpercĂšrent le ciel obscur. Les habitant criĂšrent de joie et se firent chacun Ă  son tour une bise amicale ou sentimentale. Emma Gray avait organisĂ© une soirĂ©e dans la demeure familiale. La maison n’avait plus autant groupĂ© de personnes que depuis l’anniversaire de dix ans de Hanna oĂč sa mĂšre avait invitĂ© toute sa classe Ă  venir dĂ©guster un gĂąteau et s’amuser dans le jardin durant une aprĂšs-midi ensoleillĂ©e du mois de mai.

— Bonne annĂ©e, mon amour.

MickaĂ«l dĂ©posa dĂ©licatement ses lĂšvres contre celles de son Ă©pouse. Ils Ă©taient mariĂ©s depuis une dizaine d’annĂ©es et Ă©taient toujours aussi amoureux l’un de l’autre, peut-ĂȘtre mĂȘme un peu plus chaque jour. Hanna enviait totalement leur couple. Tout comme celui que formaient ses parents, ils s’aimaient toujours aprĂšs tant de temps passĂ©s ensemble, malgrĂ© les coups durs que la vie leur avait infligĂ©. Ils Ă©taient restĂ©s ensemble, s’étaient battus ensemble et leur amour en ressortait davantage solide.

— On leur annonce quand ? murmura Emma dans l’oreille de son Ă©poux.

Le bruit de dĂ©capsulation d’une bouteille de champagne et des rires s’approchant de plus en plus du couple empĂȘcha MickaĂ«l de rĂ©pondre. Il esquissa un large sourire Ă  l’un des amis qui l’enlaça avec grande joie.

Hanna s’était assise sur son canapĂ© de jardin. Elle observait les lumiĂšres Ă©clatĂ©es dans le ciel. Cette vue lui avait toujours plu. La façon dont les lumiĂšres Ă©clairent une noirceur qu’on imaginerait impĂ©nĂ©trable. L’adolescente resta Ă  contempler les feux d’artifices durant de nombreuses minutes avant qu’elle ne sente une prĂ©sence s’installer Ă  ses cĂŽtĂ©s.

— Bonne annĂ©e, murmura Theo.

— Bonne annĂ©e, sourit-elle doucement.

Les deux adolescents restĂšrent silencieux durant quelques minutes. Ils observaient les derniers feux d’artifices dans un silence brisĂ© uniquement par leur bruit. C’était la seule chose que Hanna dĂ©testait. Le bruit de pĂ©tard qui semblait si proche d’elle, prĂȘt Ă  lui exploser Ă  la figure, mais si loin Ă  la fois.

— On dit que le premier NoĂ«l et aussi le premier Nouvel an sont les plus durs Ă  vivre aprĂšs le dĂ©cĂšs d’un proche
 Mais c’est la deuxiĂšme fois que je vis ces fĂȘtes de fin d’annĂ©e sans mes parents et c’est toujours aussi difficile


Les yeux de Hanna s’humidifiĂšrent alors que son visage se tourna vers son meilleur ami. Ils s’étaient Ă©loignĂ©s depuis le bal de NoĂ«l, depuis que Hanna formait un couple « glamour » avec Dean. Allison l’avait fait remarquer Ă  son amie qui le justifiait par le fait qu’ils Ă©taient en vacances et qu’ils n’avaient plus l’occasion de se croiser au lycĂ©e. Mais Hanna savait pertinemment bien qu’elle se mentait Ă  elle-mĂȘme. La raison de son Ă©loignement avec Theo portait le nom de Dean Crane.

Theo resta silencieux face Ă  la dĂ©claration de Hanna. Il n’avait aucune idĂ©e de quoi rĂ©pondre Ă  cela. Il voulait ĂȘtre lĂ  pour son amie, mais ne savait pas comment s’y prendre. Les choses avaient encore changĂ© entre eux et leur relation se trouvait dans une situation qu’il n’aimait pas. Il avait l’impression qu’il Ă©tait Ă  la fois proche d’elle et Ă  la fois Ă©loignĂ©. Hanna Ă©tait son feu d’artifice. Sa lumiĂšre lointaine, son bruit proche.

— Dean n’est pas avec toi ? interrogea-t-il sans rĂ©ellement savoir pourquoi.

— Il est Ă  l’intĂ©rieur. Je suppose qu’il ne va pas tarder Ă  partir Ă  ma recherche.

Hanna scruta longuement son ami d’enfance. Theo avait baissĂ© les yeux, observant avec la plus grande des attentions la dalle grise sur laquelle le canapĂ© de jardin Ă©tait installĂ©.

— Parle-moi, murmura-t-elle presque d’un ton suppliant.

— A propos de quoi ? questionna-t-il en relevant ses yeux vers elle.

Hanna resta de nouveau silencieuse. Elle dĂ©testait la façon dont sa relation avec Theo s’était dĂ©tĂ©riorĂ©e. Elle avait dĂ©jĂ  perdu Riley, elle ne pourrait pas supporter de perdre aussi Theo.

— Theo, je


Hanna s’interrompu lorsqu’elle aperçu Dean la rejoindre avec deux coupes de champagne dans ses mains. Il lança un regard sombre Ă  Theo qui se leva et retourna Ă  l’intĂ©rieur sans un mot.

— Qu’est-ce qu’il voulait ? demanda Dean.

Il se laissa tomber sur le canapĂ©, prenant la place que Theo tenait encore quelques secondes auparavant. Il tendit une des deux coupes de champagne Ă  Hanna qui l’attrapa vivement et en bu rapidement une gorgĂ©e.

— Juste me souhaiter ses vƓux de bonne annĂ©e.

— Il n’a pas sa place ici.

— C’est un ami d’enfance et ma tante l’a invitĂ© avec sa mĂšre.

Dean ne rĂ©pondit pas. Il bu rapidement la moitiĂ© de sa coupe de champagne avant de passer une main autour des Ă©paules de Hanna. L’adolescente se dĂ©tacha rapidement de lui et se leva d’un bond avant de retourner Ă  la fĂȘte Ă  l’intĂ©rieur. Elle s’apprĂȘta Ă  monter dans sa chambre lorsqu’elle entendit Emma appeler tout le monde, appuyant son geste de lĂ©ger coup de cuillĂšre contre sa coupe de champagne.

— Tout le monde est là ? questionna-t-elle.

Hanna aperçu Theo aux cĂŽtĂ©s de sa mĂšre qui embrassa doucement sa joue. Allison se trouvait avec ses parents. Les collĂšgues de sa tante et les amis de MickaĂ«l Ă©taient tous au moins par deux. Seule Hanna n’avait pas de binĂŽme. Elle se sentit rapidement isolĂ©e. Hanna s’approcha alors du berceau dans lequel Alexis dormait paisiblement malgrĂ© les bavardages bruyants qui l’entourait. Hanna effleura doucement sa petite joue ronde et rose et un sourire se dessina instinctivement sur son visage triste.

— 
 cette coupe de champagne, dĂ©signa Emma en la levant dans les airs. Je ne pourrai pas la boire. Ni celle-ci, ni aucunes autres durant les neuf prochains mois.

— Vous l’aurez compris, rajouta MickaĂ«l en dĂ©posant une main sur le ventre d’Emma.

— Nous allons avoir un enfant.

Un tonnerre d’applaudissement s’éleva dans tout le salon. Les fĂ©licitations fusĂšrent dans tous les coins de la piĂšce. Le regard de Hanna s’attrista un peu plus lorsqu’elle repensa Ă  ses parents.

Hanna se trouvait affalĂ©e sur le canapĂ© du salon devant le poste de tĂ©lĂ©vision allumĂ© sur les Simpson, la sĂ©rie de son enfance dont elle ne pourrait sans doute jamais se passer. Elle s’imaginait parfois faire partie de cette famille pour la similitude avec son propre nom de famille. Elle imita Homer et son fameux « D’oh ! » lorsqu’elle aperçu sa mĂšre s’installer Ă  ses cĂŽtĂ©s. Melissa posa une main sur son ventre rond de presque neuf mois alors qu’elle Ă©clata de rire face au comportement idiot de Homer Simpson.

— Alors, le prĂ©nom ? avait demandĂ© Hanna lorsque le gĂ©nĂ©rique de fin dĂ©fila sur l’écran tĂ©lĂ©visĂ©.

— On hĂ©site toujours, avait grimacĂ© Melissa.

— Il sera bientĂŽt lĂ , ça serait bien de se dĂ©cider.

— Tu nous mets la pression ou je rĂȘve ? avait rigolĂ© Melissa.

— Un petit peu, avait plaisantĂ© Hanna.

— D’accord, alors que penses-tu de
 Alexis ?

Hanna sortit de ses rĂȘveries en apercevant une main se secouer devant ses yeux. L’adolescente releva la tĂȘte et croisa le regard de sa tante.

— FĂ©licitations ! s’exclama Hanna.

— Merci, sourit-elle. A quoi pensais-tu ? Tu semblais trùs loin


— Je pensais à maman.

Un sourire triste apparu sur le visage d’Emma. Elle hocha simplement la tĂȘte avant de caresser doucement la main d’Alexis.

— On s’est mis d’accord avec Mike pour que je te pose la question


— Quelle question ?

— On aimerait que tu sois la marraine de notre enfant. Si tu es d’accord, bien sĂ»r !

— J’en serais trĂšs honorĂ©e !

Hanna serra sa tante dans ses bras alors qu’elles fermaient les yeux afin d’empĂȘcher ses larmes d’émotions coulĂ©es le long de ses joues. Hanna se dĂ©tacha de sa tante en souriant. Elle Ă©tait heureuse de cette requĂȘte qu’elle considĂ©rait comme la seule bonne chose de cette soirĂ©e du Nouvel an. Hanna rejoignit rapidement les autres invitĂ©s lorsque certaines de ses collĂšgues l’emmenĂšrent dans la cuisine d’un pas enjouĂ©.

— Est-ce que tu me fuis ou ce n’est qu’une impression ?

La voix de Dean derriÚre le dos de Hanna la fit sursauter. Elle se retourna afin de lui faire face malgré son envie de partir en courant. Dean déposa sa coupe de champagne vide à cÎté de celle encore remplie de Hanna.

— Non, Emma avait une annonce à faire.

— Je parle de ton comportement en gĂ©nĂ©ral, rĂ©torqua-t-il sĂšchement.

— Ce n’est qu’une impression et elle est fausse, soupira-t-elle.

Hanna s’apprĂȘta Ă  tourner les talons afin de se fondre dans la masse lorsque Dean lui attrapa le bras brusquement. Elle sentit son sang circulĂ© avec difficultĂ© Ă  l’endroit oĂč Dean la retenait.

— Tu me fais mal, Dean


— Je voudrais juste que tu me parles, que tu me dises ce qui te tracasse.

— Lñche-moi, demanda-t-elle.

Dean relĂącha son Ă©treinte sous le regard sombre que lui lançait sa petite amie. Hanna frotta doucement son bras oĂč une lĂ©gĂšre trace rouge s’était dessinĂ©e.

— Hanna ? insista Dean.

— C’est une fĂȘte, Dean. Pourquoi est-ce que tu gĂąches encore tout ?

— Comment ça « encore » ?

— AprĂšs le bal de NoĂ«l au lycĂ©e, tu gĂąches mon Nouvel an.

— Je ne comprends pas, confia-t-il en fronçant les sourcils. Qu’est-ce que j’ai gĂąchĂ© au bal ? On Ă©tait bien, non ?

— Laisse tombĂ©. Je n’ai pas envie de parler de ça.

Hanna le laissa seul dans ses pensĂ©es. Elle grimpa rapidement les marches de l’escalier et s’enferma dans sa chambre. Hanna se jeta sur son lit Ă  plat ventre, son visage enfui dans son oreiller. Ce Nouvel an semblait ĂȘtre encore plus insurmontable que le prĂ©cĂ©dent. Etais-ce dĂ» Ă  cause de l’absence de ces parents ou parce que malgrĂ© la prĂ©sence de Theo, elle avait la sensation qu’il n’était pas lĂ  pour la soutenir. Elle avait besoin de lui et pensa un instant que c’était davantage plus simple lorsqu’il Ă©tait totalement loin d’elle. Sa prĂ©sence physique, mais son absence psychologique Ă©tait la pire des sensations.

Hanna se redressa lorsqu’elle entendit la porte de sa chambre s’ouvrir Ă  la volĂ©e. Elle sursauta en apercevant Dean le regard sombre s’approcher d’elle en refermant la porte derriĂšre lui.

— Laisse-moi, demanda-t-elle d’une voix brisĂ©e.

— Non, je ne te laisserai pas.

Dean attrapa les mains de Hanna et l’obligea Ă  se relever. Hanna baissa les yeux afin de ne pas croiser son regard sombre, mais Dean lui releva le menton et l’obligea Ă  le regarder. Il posa ses lĂšvres contre les siennes malgrĂ© la rĂ©ticence de la jeune fille. Il viola l’entrĂ©e de sa bouche afin de mĂȘler sa langue Ă  celle de Hanna.

L’adolescente lui murmura de partir et de la laisser, mais Dean ne l’écouta pas. Il continua Ă  l’embrasser en insistant de plus en plus, touchant son corps avec plus de caresses intimes. Ses mains se baladĂšrent le long de son corps frĂȘle. Dean se recula quelques instants afin de dĂ©boutonnĂ©e sa chemise qu’il laissa tombĂ© sur le parquet de la chambre.

Hanna observa les tatouages dessinĂ©s sur le torse musclĂ© de Dean. Elle caressa du bout des doigts le dragon sur ses cĂŽtĂ©s gauches avant de descendre vers le bas de son ventre oĂč des ailes d’oiseau entouraient son nombril.

Dean reprit ses baisers en poussant doucement l’adolescente sur son lit. Ses mains glissùrent sous sa robe et remontùrent vers sa cuisse.

— Attends, arrĂȘte
 demanda Hanna en le repoussant.

— Pourquoi ?

La voix de Dean se voulait calme. Il continua d’embrasser Hanna, descendant ses baisers au creux de son cou. L’adolescente retenait le visage de Dean entre ses mains.

— Attends, arrĂȘte
 murmura-t-elle une nouvelle fois.

— Tout le monde est occupĂ© en bas. C’est le moment


— Non ! s’écria-t-elle.

Hanna le repoussa violemment et se laissa glisser sur le cĂŽtĂ© afin de pouvoir se relever sans ĂȘtre bloquĂ© par le corps musclĂ© de Dean. Elle rĂ©ajusta sa robe en ouvrant la porte de sa chambre. La lumiĂšre Ă©blouissait les rĂ©tines de Dean alors qu’il se relevait Ă  son tour.

— Pourquoi tu me fais ça ? interrogea Dean.

Hanna pouvait sentir son haleine alcoolisé contre son visage. Elle ferma les yeux durant quelques secondes sans répondre.

— On Ă©tait sur le point d’enfin faire quelque chose d’intĂ©ressant toi et moi !

— Je te demande pardon ? s’exclama Hanna en Ă©carquillant les yeux.

— Tu viens vers moi puis tu me jettes. J’en ai marre d’attendre, Hanna. Je veux sentir chaque partie de ton corps.

Dean s’approcha de nouveau de Hanna fin de dĂ©poser ses lĂšvres contre les siennes, mais Hanna tourna la tĂȘte brusquement. Elle sentit les lĂšvres chaudes de Dean s’écrasĂ©s dans ses cheveux.

— Trùs bien ! cracha-t-il en sortant. Mais ne crois pas que j’en ai fini avec toi !

→ Épisode suivant

Publicités

5 réflexions sur “💋 Chapitre 29

  1. histoirescecile13 dit :

    Oh la la ! Le Dean, je ne l’aime pas du tout celui lĂ . Il audra qu’Hanna fasse trĂšs attention Ă  l’avenir. Ne plus jouer avec le feu ! Tu dĂ©cris bien la scĂšne du gars minable qui veut comment dirais-je se jeter sur notre hĂ©roĂŻne ! Merci pour ce trĂšs bon chapitre ! Gros bisous ma Alessandra ♄

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s