💋 Chapitre 32

Chapitre 32

Le mois de janvier se termina pour la plus grande joie de tous les étudiants en dernière année du lycée. Chacun d’eux avaient des examens de mi-année afin d’évaluer leurs niveaux scolaires pour entrer dans l’université de leurs choix. Certains savaient déjà où l’avenir les mènerait alors que d’autres, comme Brooke, se questionnait toujours.

Hanna se laissa lourdement tombé sur une chaise dure derrière un ordinateur à la bibliothèque de son lycée. Elle grimaça en sentant l’impact avant d’attendre que la page internet charge. Les ordinateurs étaient très lents et cela la fit soupirer longuement. Lorsque la page s’ouvrit finalement, elle effectua plusieurs recherches concernant ses futures études universitaires.

— Tu envisages Duke ? interrogea Brooke en s’installant à ses côtés.

La capitaine des cheerleaders observa la page consultée par son amie. Hanna observait les différents départements qu’offrait l’université située en Caroline du Nord. Hanna se tourna brièvement vers Brooke avant de reporter son attention sur le site internet officiel de l’université.

— J’hésite car ils ne proposent pas de formation qui me tente, grimaça Hanna.

— Tu veux devenir écrivain ?

— J’aimerais, mais j’hésite à faire des études de littérature ou de communication. Je pourrais tout aussi bien devenir journaliste.

— Duke, c’est Theo qui veut y aller ? Ryan parlait de s’y rendre aussi.

— Et toi ? Tu as déjà décidé ? questionna Hanna en fermant la fenêtre.

Brooke poussa un soupir avant de secouer négativement la tête. Elle ne savait toujours pas quoi faire de sa vie. Elle envisageait éventuellement de se lancer dans des études qui lui permettraient de travailler dans le domaine de la mode, mais cela restait flou.

— Tu veux rejoindre la même université que Theo ou je me trompe ?

Hanna laissa l’ordinateur s’éteindre alors qu’elle ramassait ses affaires. Elle quitta la bibliothèque suivie de près par Brooke.

— J’ai été séparée de lui pendant 1 an. C’est surement idiot, mais je ne veux pas qu’on parte à l’autre du monde chacun de notre côté.

— Je te comprends. Ryan et moi sommes dans la même situation, soupira la cheerleaders.

— Il a déjà choisi l’université où il voulait étudier ?

— Il hésite entre plusieurs. Il attendra de savoir s’il obtient sa bourse.

— C’est tellement compliqué.

Hanna s’arrêta devant son casier où elle récupéra quelques unes de ses affaires.

— C’est surtout compliqué quand l’amour s’en mêle.

— Je me doute que dans ton cas, c’est encore plus compliqué puisque vous sortez ensemble depuis presque deux ans.

— C’est vrai, mais je ne parlais pas que pour moi.

— Et tu parlais pour qui alors ?

Hanna fronça les sourcils en refermant la porte de son casier. Brooke esquissa un sourire en s’adossant contre les autres casiers.

— Je parlais pour toi, répliqua Brooke.

— Pour moi ? Je suis célibataire depuis l’histoire de…

Hanna marqua une pause. Elle ne voulait plus pensé à l’épisode « Dean ».

— Je parlais de toi et Theo.

— Nous ne sommes qu’amis. Pourquoi vous me faites tous la réflexion ? interrogea Hanna en se rappelant des paroles de sa tante.

— Parce que… quand vas-tu ouvrir les yeux ?

— Ils sont ouverts… Regarde.

Hanna ferma les yeux avant de les rouvrir à la manière des mésopotamiens. Brooke éclata de rire face aux yeux exagérément ébahis de son amie.

— Tu n’es pas croyable !

— Sérieusement, nous ne sommes qu’amis lui et moi.

— Qui essayes-tu de convaincre ? Moi ? Ou… toi ?

Hanna observa un couple s’embrasser à quelques mètres d’elle. Elle avait toujours considéré Theo comme son ami. Pourquoi les choses auraient-elles changées ? Peut-être depuis l’épisode de Dean ? Sa façon dont il l’a protégé et la façon dont ils se sont regardés ensuite. Peut-être après leurs nombreux « je t’aime » échangés. Hanna secoua la tête en détournant son regard du couple. Elle observa de nouveau son amie.

— Tu ne voudrais aller dans la même université que Theo si tu ne le considérais que comme un ami.

— Pourquoi pas ?

— Est-ce que tu veux te rendre dans la même université qu’Allison ou même que moi ?

Hanna baissa les yeux alors que la capitaine la salua et quitta le lycée. Hanna la regarda s’éloigner alors qu’elle s’apprêtait à faire de même lorsqu’elle entendit la voix de Caleb rugir de plus en plus à proximité. Elle aperçu le basketteur partir d’un pas rapide alors que Riley essayait de le retenir, les yeux remplis de larmes.

— C’est fini, Riley ! Arrête de t’accrocher à une histoire qui était un échec dès le départ !

Sur ces paroles, Caleb franchit les portes du lycée en laissant Riley désorientée et en sanglots. Hanna déglutit avec difficulté en voyant son ancienne amie dans un tel état. Riley se laissa tomber contre un mur et cacha son visage dans ses genoux. Hanna poussa un soupir avant de s’approcher doucement d’elle. Elle s’accroupit face à Riley qui releva doucement les yeux vers Hanna.

— Je suis désolée, murmura sincèrement Hanna en caressant le genou de Riley.

— Non, tu ne l’es pas.

— Ce n’est pas parce que nous ne sommes plus amies depuis plusieurs mois que je me réjouis de ton malheur.

— Tu avais raison depuis le début, sanglota Riley.

— C’est vrai, affirma Hanna. Mais on apprend de ces erreurs, n’est-ce pas ?

La blonde essuya ses larmes avant de se redresser en même temps que Hanna. Elles restèrent silencieuses durant plusieurs minutes avant que Riley ne décide d’expliquer la raison de sa rupture.

— Il ne voulait que mon corps, cracha-t-elle en laissant couler de nouvelles larmes.

— Et vous…

— Oui…

Hanna gifla la joue droite de Riley. La blonde resta surprise par ce geste violent. Elle porta sa main contre sa joue rougie par le coup.

— Idiote ! s’écria Hanna.

Riley resta bouche bée. Elle s’attendait à n’importe quoi sauf à ça. Hanna releva sa main, ce qui fit reculer de surprise Riley avant qu’elle ne se retrouve dans les bras chaleureux de son ancienne meilleure amie.

— Tu es vraiment une idiote ! répéta Hanna. Vous sortiez ensembles depuis… trois mois ?

— Je pensais qu’il m’aimait, murmura Riley. J’ai été si stupide de le croire…

— Je pensais que Dean m’appréciait et il s’est montré un peu… abusif avec moi. Tu n’es pas la seule à avoir été stupide, regretta Hanna en relâchant son étreinte.

— Quoi ? s’étonna Riley. Quand ça ?

— Le jour du Nouvel an, avoua Hanna en grimaçant.

Hanna baissa brièvement les yeux avant de les relever vers le regard étonné de Riley. Elle n’avait pas envie de se souvenir de cette soirée désastreuse. Elle se demanda un instant que lui avait dit Mickaël lorsqu’il l’avait entraîné dehors et qu’avait-il dit au policier, puis elle chassa ses pensées d’un mouvement de tête.

— Est-ce qu’il…

— Non ! coupa Hanna. Theo et Allison sont arrivés à temps.

— Je suis désolée, Hanna.

— Tu sais ce que tu peux faire pour oublier cette histoire avec Caleb ?

Riley secoua négativement la tête devant le sourire fier de Hanna. L’adolescente remit correctement sa veste sur ses épaules.

— Imagine-toi une réalité alternative. Parfois, c’est mieux que la vérité.

— Comment est-ce que je fais ?

— Imagines que Caleb t’aimait réellement et que vous avez vécu trois mois de couple magiques. Mais vous avez dû vous séparés à cause de… je ne sais pas. Il a dû déménager et même si cela t’a rendu triste qu’il parte, vous restez en bons termes et vous souhaitez le meilleur pour votre avenir même s’il doit se passer séparément.

— Ca fonctionne ? rit Riley.

— Le meilleur moyen de savoir si quelque chose fonctionne, c’est d’essayer.

Hanna se perdit dans ses propres pensées. Devait-elle essayer quelque chose avec Theo ? Un long silence s’installa de nouveau entre les deux anciennes amies avant que Riley ne décide de l’interrompre.

— Est-ce que tu as essayé avec Theo ?

— Par-don ?

— Quand il est parti. Est-ce que tu as essayé de te projetée dans une réalité alternative ?

Hanna ne répondit pas. Elle se contenta de pousser un bruyant souffle qui fit voleter les cheveux de Riley face à elle. Elle n’avait pas expérimenté la réalité alternative car quelque chose au fond d’elle savait qu’il s’agissait d’une mauvaise idée. La réalité finit toujours par revenir et quand elle le fait, elle nous procure deux fois plus de douleur que la première fois.

— Je suis désolée, souffla Riley.

— Ce n’est pas de ta faute si Caleb est un abruti.

— Non, je parlais à propos de notre dispute. J’ai été idiote et je ne pensais pas un seul mot de ce que je t’ai dit.

— Bon à savoir.

— Tu ne me pardonneras pas ?

— Je dois y réfléchir, avoua tristement Hanna.

Riley hocha simplement la tête de bas en haut. Elle savait qu’elle avait dépassé les bornes en parlant de ses parents décédés. C’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Elle s’en voulait, mais n’avait jamais osé venir s’excuser auprès de Hanna. Elle connaissait son amie depuis longtemps et elle savait qu’il lui faudrait du temps pour tourner la page. Hanna salua Riley avant de quitter le lycée. Elle se rendit soudainement compte que tout le monde avait raison autour d’elle. Elle devait parler à Theo.

→ Épisode suivant

Publicités

8 réflexions sur “💋 Chapitre 32

  1. histoirescecile13 dit :

    Oh je suis contente que notre Riley ne soit plus avec ce cher Caleb qui n’était vraiment pas quelqu’un de bien. L’idéal serait qu’elle renoue avec notre héroine mais n’empêche qu’elle n’avait pas hésité à rompre la longue amitié qu’elle avait avec elle. Il faudra donc du temps. J’aime bien la scène de la gifle ! ça remet vite les idées bien droites ! et puis elle ne l’avait pas volée non plus ! Très psychologue notre Hanna ! Elle sait se débarrasser des vilaines choses de la vie. Hâte de découvrir le prochain chapitre ! Gros gros bisous ma petite plume !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s