💋 Chapitre 35

Chapitre 35

— Vous connaîtrez les résultats de vos examens dans la journée.

Le professeur d’anglais annonça cette nouvelle information à peine entré dans la classe, faisant comprendre à ses élèves qu’ils devaient rangés leurs téléphones portables.

— Dans la journée ! répéta-t-il en attrapant le téléphone d’une élève.

Monsieur Foster déposa l’appareil sur son bureau avant de s’installer sur son siège. Theo lança un regard amusé à Hanna en observant la scène depuis le fond de la classe. Sa joue était plaquée contre le pupitre, écrasant sa joue contre le bois recouvert d’un plastique froid. Il ne quittait pas des yeux Hanna qui ne cessait de sourire.

— Monsieur Reyes ! s’écria le professeur.

Theo se releva brusquement. Il plaça ses deux mains sur le bureau tout en ouvrant son livre d’anglais, comme s’il était prêt à être attentif au cours.

— Dois-je vous rappeler vos résultats médiocres dans ma matière ?

Monsieur Foster remonta ses lunettes à écailles brunes sur son nez aquilin alors qu’il fusillait du regard l’adolescent. Il plissa les yeux comme pour mieux apercevoir le visage baissé de Theo.

— N’oubliez pas que l’anglais est une matière importante si vous souhaitez rejoindre l’université de Duke.

— A vrai dire, je ne suis plus vraiment certain de souhaiter rejoindre Duke, avoua Theo en relevant les yeux.

— Dans ce cas, nous en parlerons à la fin de mon cours que vous allez attentivement écouter dès maintenant. Je conseille à votre voisine de ne pas vous dérangez.

Hanna baissa doucement les yeux, gênée de la remarque de son professeur avant de les relever vers Theo. L’adolescent ne la regarda pas, ce qui la poussa à détourner son attention vers le cours. Theo savait déjà qu’elle aurait des questions à lui poser. A vrai dire, il se posait exactement les mêmes.

La sonnerie annonçant la fin du cours lui fit pousser un profond soupir de soulagement. C’était l’un des cours où il s’ennuyait le plus après le cours d’histoire donné par monsieur Forbes. Theo se rappela que son professeur souhaitait lui parler de l’université à la fin de l’heure lorsque son regard perçant se posa sur lui alors qu’il se dirigeait avec hâte vers la sortie.

— Monsieur Reyes ? l’apostropha-t-il.

— Monsieur ?

Theo observa ses camarades quitter la classe en lui lançant des regards d’encouragement. Hanna lui adressa un léger sourire. Il savait qu’il la retrouverait rapidement après cette discussion.

— Vous ne souhaitez donc plus intégrer Duke ? interrogea le professeur.

— Je ne sais plus vraiment…

— Expliquez-vous.

— Et bien…

Theo poussa un profond soupir. Son regard se porta vers le tableau noir derrière le dos du professeur avant qu’il ne croise de nouveau son regard à travers ses épaisses lunettes.

— Je suis amoureux, avoua-t-il. Je sais que c’est idiot parce que mon avenir est plus important qu’une histoire de cœur. Mais nous avons traversé tellement de choses que je sais que c’est avec elle que je veux finir ma vie. Et elle a toujours envisagé une ou deux universités qui se trouvent dans des États différents…

Le professeur remonta ses lunettes qui ne cessaient de glisser sur son long nez pointu. Il resta silencieux un long moment, ses yeux plisser vers son élève. Il se racla la gorge durant quelques secondes, comme s’il venait d’avaler de travers quelque chose.

— Mademoiselle Sampson souhaite intégrer Savannah en premier choix, c’est bien cela ?

— Euh… oui…

Theo écarquilla les yeux. Il fut surpris de voir que son professeur savait qu’il parlait de Hanna. Leur amour était-il si visible aux yeux de ceux qui les entouraient ? Theo ne s’en cachait pas, bien au contraire, mais il aurait souhaité que leur petite bulle reste invisible.

— Vos deux universités sont à proximité.

— A presque cinq heures et demies de route, ce n’est pas ce que j’appelle être « à proximité ».

— Vous envisagez donc une université qui proposerait à la fois un cursus sportif et à la fois un cursus littéraire pour mademoiselle Sampson ?

— En effet. C’est ce que je souhaiterais…

Theo resta silencieux un moment. Il se perdit dans ses pensées. Il se trouvait soudainement idiot de ruiner ses chances d’intégrer une université en particulier simplement pour rester avec Hanna qui finirait par le quitter tôt ou tard.

— L’université du Maryland me semble intéressante. Qu’en dites-vous ?

— Le Maryland, répéta-t-il.

Theo n’avait songé à cette université malgré qu’elle possède des départements intéressants autant pour lui que pour Hanna. Il remercia son professeur avant de quitter la classe. Comme prévu, il retrouva facilement Hanna devant son casier. Il l’embrassa entouré de petits gloussements qu’il ignora totalement.

— Tu veux en parler ? interrogea Hanna.

— J’hésitais pour l’université de Duke parce que je veux rester auprès de toi.

Hanna poussa un léger soupir alors qu’un faible sourire se dessinait sur son visage. Elle se rappela de cette fin de journée passée à la bibliothèque à rechercher une université qui correspondrait autant à ses choix futurs qu’à ceux de Theo alors qu’ils n’étaient pas encore officiellement ensemble.

— Il n’y a pas longtemps, commença Hanna. En réalité, quelques temps avant que nous nous mettions ensemble, je regardais les universités possibles pour qu’on reste ensemble. Et j’ai envisagé celle de la Caroline du Nord pour que nous soyons proches l’un de l’autre. Tu pourrais rejoindre Duke et moi Chapel Hill. Nous ne serions qu’à une vingtaine de minutes l’un de l’autre.

Theo resta bouche bée face à la déclaration de Hanna. Il ne s’en doutait pas un seul instant qu’elle puisse envisager de changer ses plans pour lui.

— Je ne veux pas que tu te sentes forcée de me suivre.

— Et je ne veux pas que tu te sentes forcé de me suivre, dit-elle.

Les deux adolescents restèrent quelques instants silencieux. De milliers de pensées explosaient dans leurs têtes. Ils ne savaient plus quoi penser, ni quoi faire. Qui suivrait l’autre ? Etais-ce au fond une bonne idée de le faire ? Hanna avait eu un coup de cœur pour l’université de la Caroline du Nord, presque autant que Savannah qui était l’université autrefois fréquentée par sa mère.

— Tu voulais intégrer Savannah, souffla Theo tristement. Ou même Berkeley.

— Oui, pour suivre les traces de ma mère et oui, parce que j’aime la Californie. Mais je t’aime encore plus qu’un État ou une ville en particulier. Je t’aime parce que tu existes, tu es humain. Une ville… ce n’est pas la même chose.

Theo poussa un profond soupir. Il colla son front à celui de Hanna alors qu’elle l’attira contre elle en plaçant ses mains sur son dos. Ils restèrent de nouveau silencieux un long moment, ignorant totalement la foule autour d’eux. Ils étaient de nouveau dans leur bulle qu’ils ne voulaient jamais voir éclatée.

— Que t’as dit Foster ? questionna Hanna.

— Il m’a proposé le Maryland.

— Est-ce que tu veux y aller ?

— Seulement si tu le veux aussi.

— Theo, râla-t-elle en s’éloignant.

Theo lui adressa une petite moue d’enfant qu’on viendrait tout juste de gronder, mais qui agit comme un ange. Cette vision fit rire Hanna. Elle déposa délicatement ses lèvres contre celles de Theo tout en plaquant sa main contre sa joue. Sa barbe mal rasée lui chatouilla ses paumes, mais elle ne le releva pas. Elle aurait souhaité que ce baiser ne se termine jamais.

— Je t’aime, dit-il.

— Je t’aime, répondit Hanna en souriant.

— Alors, on fait quoi pour l’université ?

— J’ai un coup de cœur pour Chapel Hill et tu as toujours voulu rejoindre Duke.

Hanna haussa doucement les épaules en se mordillant la lèvre inférieure. Elle savait que ce choix était le mieux pour eux. Ils ne seraient pas sur le même campus, mais pourraient facilement s’acheter un appartement à mi-chemin entre leurs deux universités respectives.

— De toute façon, continua-t-elle en attrapant sa main. On a encore le temps de réfléchir, n’est-ce pas ?

— On a tout le temps, affirma Theo. Sache juste que je veux être n’importe où… du moment que je suis avec toi.

→ Épisode suivant

Publicités

9 réflexions sur “💋 Chapitre 35

  1. histoirescecile13 dit :

    Coucou mon Alessandra. Je me suis enfin détendue en lisant la suite de ton histoire… et quel plaisir… Hanna et Théo doivent absolument prendre la même université mais je me demande s’ils ne vont pas être séparés ? Ah la la…je le découvrirai dans les prochains épisodes…je vais de suite en lire d’autres…je suis devenue addicte de ton histoire…😗😘😍❤💘❤

    Aimé par 1 personne

  2. michellelabelette dit :

    Hello Alessandra,
    Hey, une histoire d’amour ?
    Eh oui, je viens pour la première fois lire tes deux derniers chapitres (nous en sommes déjà au 35ème et je ne connais pas les antécédents, mais je pense pouvoir me retrouver au fil des chapitres suivants.
    Je souhaite que Théo et Anna réussissent à fixer leur choix quant à leur avenir universitaire et ce, sans avoir à subir les aléas de l’éloignement qui n’est pas toujours sain pour une vie de couple : ) Certes, n’importe où mais ensemble !
    J’écris aussi un feuilleton : « Sur le sentier du doute » – dont je te laisse le lien ici (peut-être souhaiterais-tu le découvrir ? https://michellelabelette.wordpress.com/category/feuilleton). Les 4 épisodes étant en ligne, je suis présentement sur l’écriture du 5ème que j’espère publier dans les prochains jours.
    Au plaisir de te lire,
    et à bientôt !

    Aimé par 1 personne

    • Alessandra dit :

      Hello 🙂
      Je ne sais pas vraiment si la qualifier d’histoire d’amour est correct 😮 mais il y a de l’amour, ça c’est sûr 🙂
      Ohh, tu peux retrouver tous les chapitres précédents si tu veux bien suivre les événements 🙂 tu viens de me faire penser que je devrais créer un menu avec les liens amenant aux chapitres correspondant afin que les personnes puissent s’y retrouver 🙂
      C’est sûr que l’éloignement n’est pas toujours dans une vie de couple :/ « n’importe où mais ensemble » est tellement une belle formulation, je trouve 🙂
      Bien sûr ! 🙂 Je vais prendre ton lien et le mettre dans mes favoris pour venir lire un peu plus tard 🙂 ce soir, sans doute 🙂 ça sera avec plaisir que je découvrirai ton univers 😀
      A bientôt 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s