« Le jeu du maître » par James Dashner

★★★★☆

Résumé :

Quand le quotidien est sans intérêt, que les rêves n’existent plus, il reste la réalité virtuelle. Comme la plupart des jeunes de son âge, Michael passe son temps sur le VirtNet, une plateforme tentaculaire à mi-chemin entre un jeu vidéo et un réseau social. Relié au serveur par des fils sensoriels, son cerveau baigne dans cet univers parallèle. Mais quand une série de suicides – bien réels, ceux-là – intervient dans le cadre du jeu, Michael et ses amis hackers doivent se rendre à l’évidence effrayante. L’intelligence artificielle aurait-elle prit le pas sur la réalité ?


Si j’ai voulu lire « Le jeu du maître », c’est avant tout parce que je souhaitais retrouver la plume de James Dahsner, découverte lors de la lecture du premier tome de la saga « Le Labyrinthe ». J’ai toujours apprécié les univers informatiques dans les livres, ce qui m’a convaincue d’acheter ce premier tome (parce que, oui, il y aura un autre tome qui n’est pas encore disponible en français).

C’est, donc, avec le plus grand plaisir que je retrouve la plume d’un auteur qui ne cesse de me convaincre par le maniement des mots qu’il emploie et qu’il enchaîne les uns aux autres pour donner un rythme tout au long de ses romans.

Dans « Le jeu du maître », nous suivons Michael, un jeune comme un autre qui passe la plupart de son temps dans un monde virtuel. Les premières lignes nous plongent directement dans l’action avec un premier suicide, œuvre d’un joueur inconnu. De là, l’organisme de sécurité du VirtNet, demande à Michael et ses amis, Bryson et Sarah, de trouver l’auteur de ses crimes afin de l’arrêter.

Nous suivons un personnage qui n’a rien d’un héro, et c’est une chose qui m’a beaucoup plu. Michael est loin du gars courageux qui va se jeter dans la gueule du loup sans aucune hésitation. D’ailleurs, il aurait refusé de le faire si la VNS (nom donné pour désigné la sécurité du VirtNet) ne lui avait pas proféré des menaces misent à exécution à peine avait-il émit la pensée du refus.

Après avoir accepté sa mission – parce qu’il n’y aurait pas eu de roman sinon – Michael, accompagné de Bryson et Sarah, décident de mener l’enquête afin de trouver le début du chemin qui les mènera à destination. De là s’en suivent divers événements qui vont chamboulés nos trois amis. A de nombreuses reprises, ils ont eu envie de tout laisser tomber. Mais à chaque fois, quelque chose leur donnait la force de continuer jusqu’au bout. J’ai beaucoup apprécié suivre Michael, un personnage qui agit parce qu’il n’a pas réellement le choix, et qui n’a pas peur de se rouler en boule pour pleurer à plusieurs reprises. Cela change énormément des héros qui semblent à peine être touchés par ce qu’il leur arrive.

Ce que j’ai moins aimé, et c’est malheureusement un point assez essentiel au livre, ce sont les termes propres à l’univers virtuel. S’ils sont expliqués, ils ne le sont que brièvement et il est parfois difficile de tous bien les assimiler et les comprendre directement lorsqu’on les rencontre. D’ailleurs, une des grosses révélations du roman comporte un des mots spécifiques et l’effet de choc ne m’a traversé qu’au second degré, après m’être questionnée sur ce que cela signifiait.

D’entrée de jeu, nous avons tous un tas de nouveaux mots que nous devons assimiler et qui nous empêchent d’entrer plus vite dans l’univers créer par James Dashner. Un lexique ne m’aurait pas été de refus… Concernant la mise en page, et cela m’a parfois quelque peu frustrée, chaque chapitre est divisé en plusieurs parties. J’avais l’impression de regarder une série télévisée et après une révélation ou une action assez « choc », nous avions une sorte de coupure, comme l’écran noir qui désigne le moment de la publicité. J’ai l’impression que le roman a été écrit – du moins, mis en page – pour devenir un film. Il me semble, d’ailleurs, que le roman aura son adaptation, mais cette information reste à confirmer.

Dans l’ensemble, j’ai beaucoup apprécié ma lecture. Malgré les mots spécifiques sur lesquels je butais souvent au début, une fois assimilés, il nous est très facile de suivre l’aventure de Michael et ses amis. J’ai trouvé les personnages tous très intéressants même si l’on peut regretter un manque d’attachement réel avec l’un ou l’autre. Personnellement, cela ne m’a pas dérangé dans ma lecture puisque je ne recherche pas à toujours d’identifier ou m’attacher aux personnages dont je suis l’aventure. Bryson et Sarah, les deux meilleurs amis de Michael, ne sont pas simplement là en décoration. Ils apportent tous les deux un réel soutient et une véritable amitié les lie l’un à l’autre. J’ai particulièrement aimé les touches d’humour, surtout qu’il était souvent sarcastique.

Lorsque je suis arrivée aux derniers chapitres, je suis restée bouche bée par les révélations qui y ont été faites. Pas à un seul instant je ne me serais doutée de cette issue. En y réfléchissant, je peux affirmer que des indices ont été parsemés tout au long de l’histoire, mais c’est seulement lorsqu’on nous montre ce qu’on veut nous montrer qu’on comprend qu’un détail était en réalité un indice pour découvrir le final – du moins, une partie du final.

En conclusion, un livre que je ne regrette pas à un seul instant d’avoir acheté et que je recommande aux personnes qui aiment l’univers virtuel / informatique lié à un mystère à résoudre !

Publicités

23 réflexions sur “« Le jeu du maître » par James Dashner

  1. paulinelaloux dit :

    Heeey ! 💟
    Je n’avais pas vu cet article 😂
    C’est bien de lire un autre livre du même auteur, ça permet de comparer et de voir s’il a juste eu un coup de génie avec Labyrinthe ou s’il a vraiment une belle plume !
    J’avoue ne pas vraiment m’intéresser à l’univers informatique. J’utilise beaucoup internet pour des films, des séries ou encore YouTube, mais j’avoue qu’après ça, je suis loin d’être une geek… ^^
    Cela n’empêche pas que la 4eme de couverture donne envie de lire le livre et que la façon dont tu présentes l’histoire nous invite à rentrer dans cette univers 😊
    J’avoue que ça doit faire du bien de se retrouver avec comme personnage principal un peureux qui n’a pas peur de montrer ses faiblesse (un peureux qui n’a pas peur… je viens de comprendre ce que j’ai écrit en faisant ma relecture 😂). C’est vrai qu’on a pris l’habitude d’apprécier ce qui est insensé et on aime rentrer dans la peau d’un personne presque intouchable… Maintenant, un peu de vérité ne fait pas de mal 😂
    En tout cas, je suis contente que tu aies apprécié ce livre malgré le vocabulaire de temps en temps compliqué 😉 C’est vrai que c’est toujours un peu embêtant de se retrouver face à des mots que l’ont ne connait pas et qui nous oblige à arrêter notre lecture… 😊
    Peut-être qu’un jour je lirai l’histoire finalement ! Sait-on jamais 😂
    Merci pour cette découverte 💟

    Aimé par 1 personne

    • Alessandra dit :

      Hey ♥
      Je voulais voir si j’aimais vraiment sa plume, oui 🙂 et ça m’a permit de me confirmer que oui ^^
      Je ne suis pas non plus une geek et j’utilise mon PC pour les mêmes choses que toi 🙂 d’ailleurs, ça me fait rire quand ma mère essayait de « m’aider » à trouver quelle option j’allais choisir après l’école secondaire car elle me proposait de faire des études d’informatique parce que j’aimais bien ça, sauf qu’elle n’a jamais compris que je n’étais pas non plus dans les trucs de programmations ou autre 😂 juste des trucs banals que tous les ados ou même adultes font 😂 Mais ça n’empêche que j’ai toujours aimé ce genre d’univers quand même ^^
      « Un personnage peureux qui n’a pas peur… » haha 😂 j’avoue que tu as fait fort là 😂 ça fait du bien de voir un personnage qui va peut-être plus facilement nous ressembler 🙂
      Oui :/ c’est vraiment le seul point noir :/ dommage qu’il n’a pas fourni un petit lexique avec ^^
      Je te conseille vraiment cette histoire en tout cas 🙂
      De rien ♥

      Aimé par 1 personne

      • paulinelaloux dit :

        Coucou 💟
        Je ne sais pas si j’ai déjà fait ça… Lire plusieurs livres d’un même auteur. Ah mais su’est-ce que je suis bête des fois… Si-si je l’ai déjà fait avec Guillaume Musso et d’ailleurs j’ai arrêté de lire ses livres quand je me suis rendue compte qu’après 3 mois je n’étais toujours pas arrivée à la moitié d’un de ses livres. Je n’ai plus le titre en tête mais c’est drôle parce qu’en allant sur d’autres blogs, j’avais remarquée que je n’étais pas la seule à avoir été déçue de ce même livre. 😂
        Enfin bref… Haha c’est mignon de sa part d’avoir crû que informatique c’etait aussi simple 😂… alors que pas du tout !
        C’est assez captivant, je te l’accorde 😉
        Ah oui, c’est vraiment embêtant de devoir lire un livre dont l’histoire est top mais tu es freinée par un vocabulaire spécifique 😞
        Oki, je note 💟

        Aimé par 1 personne

      • Alessandra dit :

        Hello 💖
        Je pense que ‘est la première fois que je lis plusieurs livres d’un même auteur ☺
        Ahh Guillaume Musso… Je suis toujours moyennement tentée par ces livres ^^ En fait, les résumés sont souvent attirants, mais le reste… Je vois souvent des avis mitigés aussi ^^ ahah ça doit être assez drôle de voir que tu n’étais pas la seule à avoir un avis similaire sur cette même lecture 😂
        Haha oui mais non 😂
        Oui 😕 Mais au-delà de ça, j’ai quand même réussi à m’imprégner de l’univers d’où le fait que j’ai beaucoup aimé le livre 🙂
        😊💖

        Aimé par 1 personne

      • paulinelaloux dit :

        Ah ok, c’est cool que tu aies apprécié. C’est vrai qu’en général je ne fais jamais ça et je me dis que je devrais le faire plus souvent 😉
        Honnêtement, j’ai deux raisons à avoir arrêté de lire Musso. La première c’est parce que je n’ai jamais terminé un de ses livres parce que je n’y arrivais pas et la deuxième c’est que ses histoires sont originales mais l’intrigue est toujours écrite de la même façon donc je commençais à faire de bonnes hypothèses et je n’étais plus surprise.
        Mon préféré de tout ceux que j’ai pu lire c’est « Demain ». Si un jour tu veux lire un Musso, je te propose de lire celui-ci. 😊
        Oui, c’était presque soulagent de me dire que d’autres personnes (vraiment fan de Musso) avaient faits des critiques sur plusieurs de ses livres et la seule critiques négative était sur CE livre 😂
        Ah c’est cool ça ! 💟

        Aimé par 1 personne

      • Alessandra dit :

        C’est à tester, oui ☺
        Je comprends… Et bien, en fait, sans même n’avoir jamais lu aucun de ses livres, ça ne me surprend pas que tu me dises que l’intrigue est toujours écrite de la même façon. Et c’est sûr que si tu ne termines jamais ses livres, ça ne sert à rien de dépenser de l’argent pour en avoir un autre alors que tu pourrais craquer sur quelque chose de beaucoup mieux 🙂
        Merci pour le conseil ☺ Je vais aller lire le résumé ☺
        Haha 😂 j’imagine ton soulagement ☺
        Ma maman a bien voulu m’acheter un livre qui était dans ma wishlist 😍 (pas celle de mon blog mais celle sur le site de club.be) En fait, il était en format de poche donc moins cher alors elle a accepté 😍

        Aimé par 1 personne

      • paulinelaloux dit :

        Hihi 😊
        Ah bon ? C’est tellement évident ? 😂
        Oh non, il n’y en a qu’un seul que je n’ai pas terminé… Les autres je les ai bien aimés. (Non, je ne voudrais pas critiquer Musso alors que c’est le premier auteur que j’ai lu plusieurs fois ^^)
        Oui, je me disais que ça ne venait pas seulement de moi… Que mon impression n’était pas unique. Maintenant, on le sait très bien : « les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas » 😂
        Oh c’est trop bien, c’est lequel ? C’est vrai, il faut absolument que j’aille sur le site pour voir ^^

        Aimé par 1 personne

      • Alessandra dit :

        Evident, je ne sais pas mais pas étonnant ☺
        Je comprends ^^ mais tu as aussi le droit d’en être déçue :p
        C’est sûr que les gouts et les couleurs ne se discutent pas 😂
        Les Insoumis d’Alexandra Bracken ☺ ouiiii, le site est plutôt bien fait pour avoir une wishlist 🙂 et on peut commander en ligne et recevoir le livre en magasin et le payer en magasin directement 🙂

        Aimé par 1 personne

      • Alessandra dit :

        Exactement 🙂
        Oh et tu as droit à une carte fidélité gratuite et quand tu as accumulé un certain nombre de points, tu as droit à un bon de quelques euros (5, peut-être). Ce n’est pas grand-chose mais c’est quand même pas je trouve ☺

        Aimé par 1 personne

      • paulinelaloux dit :

        Ah, mais j’ai une carte de fidélité et j’ai déjà reçu des bons de 5 euros. Honnêtement, moi qui ne lis que des livres de poches, je t’assure que c’est beaucoup ^^ Mais je n’arrête pas de reculer le jour, je vais noter ce soir sur ma « to do list » de me créer un compte demain ^^

        Aimé par 1 personne

      • Alessandra dit :

        Haaa c’est cool ça 😀
        C’est vrai que pour les livres de poche, ça fait beaucoup 🙂 je vais essayer de ne lire que des livres de poche si possible car ça arrange déjà plus ma mère quand elle doit me les payer 😂 mais c’est aussi très bizarre de passer d’un grand format aux poches 😂
        Haha 😂 pas bien ça :p

        Aimé par 1 personne

      • paulinelaloux dit :

        Ouiii ! ♥
        Haha, je ne sais pas si c’est dû à ma petite taille (1m53), mais je n’ai jamais aimé lire des grands formats… J’ai toujours aimé la légèreté des poches ^^
        Haha, c’est écrit sur ma liste, je fais ça aujourd’hui ! 😀

        Aimé par 1 personne

      • Alessandra dit :

        Mooonh t’es un petit bout de femme 😘 dit la fille qui fait à peine 7 cm de plus que toi 😂
        J’ai commencé les grands formats quand je n’ai pas pu attendre que les Harry Potter sortent en petit format 😂
        Yeees 😀

        Aimé par 1 personne

      • paulinelaloux dit :

        Haha, c’est déjà ça en plus j’ai envie de dire ^^
        Haha, c’est une bonne raison ça… Je peux comprendre à ce moment-là 😀
        Hum… Je ne vais pas te mentir, j’ai encore réussi à oublier de le faire l’autre jour et je me suis créé un compte hier :p ♥

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s