« Les outrepasseurs – Les héritiers » (Tome 1) par Cindy van Wilder

★★★★☆

Résumé :

« – Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.

– Nous ?

– Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le son de sa voix). Nos adversaires ne s’arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux. »

Londres, 2013. Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat. Il découvre que l’attaque le visait personnellement et qu’elle a été préméditée par de redoutables ennemis : les fés. Emmené à Lion House, la résidence d’un dénommé Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis des siècles contres les fés : les Outrepasseurs. Ces derniers lui révèlent un héritage dont il ignore tout…


On dit qu’il ne faut pas s’arrêter à la couverture pour s’intéresser à un roman, c’est pourtant grâce à celle-ci que j’ai découvert cette histoire qui m’a agréablement surprise !

Dès le départ, j’ai été déconcertée par un style d’écriture différent de ce que je lis habituellement, ainsi que par la façon dont l’auteure, Cindy van Wilder, nous plonge dans son univers fantastique. Je n’ai pas eu de grandes difficultés à m’immerger dans ce roman. L’écriture n’est pas aussi fluide que dans un roman de chez PKJ, par exemple, mais reste relativement simple à comprendre. Ce qui m’a le plus gênée, c’est l’absence de chapitres. En effet, ce premier tome est découpé en parties et j’ai souvent du entrecouper ma lecture en plein milieu. Au-delà de ça, j’ai découvert une intrigue époustouflante, qui m’a tenu en haleine du début à la fin.

Nous faisons la connaissance de Peter, un jeune adolescent londonien tout ce qu’il y a de plus banal. Il n’a absolument rien de particulier. Mais, alors qu’il rentre chez lui après un entraînement de football, il se fait sauvagement attaqué. D’ailleurs, j’ai trouvé que le terme « attentat » que l’on retrouve dans le résumé était un mot trop fort pour la situation. Du moins, lorsque j’avais lu ce terme sur la quatrième de couverture, je ne m’attendais du tout à la réalité présenté dans le roman.

Suite à cette attaque, Peter va découvrir malgré lui un héritage dont il ignorait tout. Il sera emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux homme au visage balafré prénommé Noble, où il découvrira d’autres jeunes comme lui, tous aussi perdu qu’il ne l’est. On le fait alors plonger quasiment de force dans le grand bassin de la vérité. Qui sont les Outrepasseurs ? Qu’ont-ils avoir avec lui ? Qui sont les Fés ? Des questions qui trouveront leurs réponses au fur et à mesure où nous plongeront en même temps que Peter dans un océan de souvenirs, et qui nous fait remonter dans le temps, au Moyen-âge.

Au départ, je n’étais absolument pas emballée par ce retour dans le temps, mais plus les pages défilaient et l’histoire prenait place, plus j’étais intriguée et je désirais en découvrir plus et encore plus. Tellement que j’en étais presque déçue de revenir au temps présent. Cindy van Wilder a très bien réussi à gérer deux époques différentes et à créer une belle brochette de personnages différents les uns des autres. J’ai beaucoup apprécié avoir les différents points de vue des protagonistes, ce qui m’a permis de mieux comprendre leurs attitudes, mais également de m’attacher à eux.

Concernant les personnages, il est vrai que j’ai d’abord eu des difficultés à les différencier car l’auteure utilise parfois des termes moyenâgeux pour les désigner et, de plus, ils sont assez nombreux. Au fur et à mesure, j’ai mieux réussi à les distinguer, même si certains me paraissaient encore flous vers la fin du roman. J’ai également beaucoup apprécié avoir le point de vue des méchants, les Fés, afin de mieux comprendre leurs intentions même si celles-ci seront sans doute davantage développées dans les prochains tomes.

Ce premier tome est une véritable introduction à la saga. L’auteure pose les bases de son univers, ce qui était nécessaire même si cela peut en rebuter plus d’un. C’est un univers riche, avec une histoire bien ficelée, qui mérite d’être découverte. Il n’y a pas de grandes surprises dans ce premier tome, ni d’énormes rebondissements, mais l’univers est suffisamment intriguant pour donner envie d’en apprendre davantage.

Publicités

Une réflexion sur “« Les outrepasseurs – Les héritiers » (Tome 1) par Cindy van Wilder

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s